Modern War - RolePlay

Contexte du serveur

Aller en bas

Contexte du serveur

Message par Alexis le Sam 12 Mai 2018 - 14:56



OUT OF CHARACTER:

Les événements qui ont précédés le conflit qui s'avère être celui qui régit actuellement le contexte du serveur sont
définis par le présent scénario. Il aspire à établir un terrain d'entente sur le background des personnages afin de
maintenir un cadre roleplay cohérent.
L'évolution de ce contexte est maintenu par l'évolution du conflit in game. Ainsi, à chaque nouvel événement important, un post sera rajouté à la suite de ce sujet.


VINGT OCTOBRE DEUX MILLE VINGT
PÉRIODE ÉLECTORALE

Le parti Démocrate présente à son candidat aux présidentielles : Robert Harrison, il s'oppose au candidat républicain
Eric Becerra. Les idéaux des deux principaux partis tendent aux extrêmes : le parti Républicain promet de retirer
le droit aux personnes nées dans les pays sud-américains de séjourner ou de vivre sur le territoire tandis que le
parti Démocrate, lui, promet de prohiber les armes à feu dans le pays. L'opinion public penche en faveur du parti
Républicain dans les États du sud tandis qu'il penche en faveur du parti Démocrate dans ceux du nord.


DIX NOVEMBRE DEUX MILLE VINGT
ÉLECTION DE RONE

Les scrutins sont ouverts et les citoyens américains sont conviés aux urnes. Après plusieurs jours de vote, les résultats
de l'élection tombent le dix novembre à dix-neuf heures : le parti Démocrate l'emporte avec 53,6% des voix. Ce chiffre
illustre parfaitement la division du peuple américain en deux idéologies extrêmes totalement opposées. Le parti
Républicain mène une politique de communication à l'égard des américains par le biais d'affiches et des débats télévisés
pour mettre des bâtons dans les roues de leurs adversaires en essayant de convaincre le peuple qu'il ne doit pas se
soumettre à la politique du nouveau pouvoir exécutif.


PREMIER JANVIER DEUX MILLE VINGT ET UN
FIN DU MANDAT DE DONALD TRUMP

Le premier janvier deux mille vingt et un, le mandat de Donald Trump arrive à son terme. Alors qu'en parallèle Robert
Harrison savoure sa victoire, l'ex-président des États-Unis d'Amérique livre un dernier discours à Washington. Il lance
un appel à l'ensemble des américains et les invite à « ne pas se laisser privés de leurs droits inaliénables, quelque
soit les moyens dont il est fait usage pour les préserver ». Les républicains ne s'avouent néanmoins pas vaincus et
comptent bien profiter des élections législatives pour obtenir la majorité.


TROIS JANVIER DEUX MILLE VINGT ET UN
RÉSULTAT DES LÉGISLATIVES

Le parti Démocrate obtient à toute surprise la très grande majorité des sièges au congrès des États-Unis : le parti
Républicain subit de ce fait une défaite cuisante. Les vaincus poursuivent leur politique de communication dans les
États où l'opinion public penche en leur faveur. Dans de nombreuses villes nord-américaines, les pro-républicains
initient des émeutes de très grande envergure. La réponse des autoritées est radicale : dans la plupart des villes
touchées, des couvre-feux sont imposés.



Congrès américain, le 3 janvier 2021, après le vote de la loi prohibant les armes aux citoyens.


ONZE JANVIER DEUX MILLE VINGT ET UN
PLACEMENT SOUS TUTELLE

Le lendemain des déclarations d'indépendance, le gouvernement américain place sous tutelle les États concernés.
Les gouvernements propres aux États refusent d'être remis de leurs fonctions et en réponse le gouvernement fédéral
prend la décision de mobiliser la garde nationale afin de mettre un terme aux agissements des institutions locales et
afin d'arrêter les gouverneurs qui se sont rendus coupables de sédition. Les États séditieux font intervenir leurs milices
mais se rendent tout de même à l'évidence qu'elles ne constituent qu'un faible contingent : ils décident alors de décréter
la mobilisation générale et contraignent les hommes et femmes nés dans les États du sud de rejoindre les rangs de
leurs armées. Dans la même foulée, les États du sud ferment complètement leurs frontières.



mobilisation générale décrétée le 11 janvier 2021


VINGT JANVIER DEUX MILLE VINGT ET UN
CONFLIT ARMÉ

Le vingt janvier deux mille vingt et un, l'État-Major américain prend la décision de mener une offensive à laquelle ils
donneront le nom "Operation Arrowhead" (opération fer de lance). Elle aspire à prendre par surprise les forces armées
des États du sud en attaquant leurs territoires alors qu'ils ne s'y attendaient pas. Dans un premier temps, elle est une
réelle réussite puisqu'elle permet de mettre la main sur la ville de Las Venturas et sur son comté, Bone County.
Néanmoins, la réponse armée des États du sud ne se laisse pas attendre. L'armée américaine tente de s'emparer de
San Fierro et du comté de Los Santos dans la même foulée mais elle est miraculeusement mise en déroute par l'armée
de l'État de San Andreas.


avatar
Alexis
FONDATEUR
DÉVELOPPEUR


Messages : 512
Date d'inscription : 15/12/2014

http://forum.modern-war.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum